Historique

1993 à 1996

1993 à 1996

Création de HU Création de HU : dépôt des statuts en novembre 1993 ; Orientation de HU : promouvoir la qualité de la vie humaine au sein des services de…

Read more

1997 à 2000

1997 à 2000

Organisation de 3 colloques par HU La charte de l’enfant hospitalisé… Mythe ou réalité; Adolescents hospitalisés… Quelle solution? Hôpital, parents admis; Prix de soutien Attribution de prix de soutien par…

Read more

2001 à 2002

2001 à 2002

HU et l’Europe Promotion par HU, de la Charte de EACH au niveau du Parlement européen avec le soutien de Monsieur Louis MICHEL Ministre Des Affaires étrangères; HU organise la…

Read more

2003 à 2004

2003 à 2004

HU et la Fédération Wallonie-Bruxelles Participation de HU au groupe de travail de la commission Santé de la communauté Française; Evolution de la mission de HU. Sa position lui permet…

Read more

2005 à 2007

2005 à 2007

Le retour précoce à domicile Réflexion de HU concernant le retour précoce à domicile, après une période d’hospitalisation, du aux progrès de la médecine et de ses technologies mais aussi…

Read more

2008 à 2009

2008 à 2009

Collaboration avec ECCOSSAD Sollicitation du SISD du Brabant Wallon ECCOSSAD d’établir un partenariat avec HU; Organisation par HU d’un colloque Hospitalisation à domicile ! «Un regard différent sur la prise en…

Read more

2010 à 2013

2010 à 2013

Renforcement des contacts politiques Révision par HU et ECCOSSAD du projet pilote Brabant Wallon sur base des remarques de l’INAMI; Organisation par ECCOSSAD avec la collaboration HU des réunions de…

Read more

Perspectives 2014 à 2015

Perspectives 2014 à 2015

Consolidation et réseautage Faire avancer le dossier sur base d’arguments tels que : une étude comparative de coûts, une analyse des avantages et inconvénients des soins pédiatriques à domicile, une…

Read more

HU a 20 ans

HU résume son évolution de 20 ans d’activités en 7 périodes.

Les évènements graves se sont multipliés dans le monde entre 1993 et 2013. Ces violences touchent les enfants et ont une incidence sur leur survie et leur santé; ils les laissent parfois avec de lourds handicaps ou traumatismes.

Parmi ces drames:Le siège de SARAJEVO, le génocide au RWANDA, les attentats du 11 septembre 2001, Les printemps ARABES, malheureusement bien d’autres… Sans oublier la honte de nombreuses affaires de violences sexuelles sur plusieurs enfants ou encore les attentats qui ont secoué le monde…
Un autre type, la crise économique de 2008 qui perdure et augmente la pauvreté.
Une pauvreté qui n’est pas qu’économique et qui affecte d’autres domaines (social, environnemental, culturel,…), l’ensemble se cumule et a un impact négatif sur les conditions de vie des enfants, menaçant leurs droits, y compris en matière de santé et d’accès aux soins.

Le prendre soins est depuis longtemps un sujet de réflexion sur la face invisible des actes personnalisés du soignant, veiller au bien être de la personne malade, se sentir autant concerné par elle que par sa maladie. Ceci est d’autant plus important s’il s’agit d’enfant,  sujet en devenir.

La Belgique a ratifié la Convention des droits de l’enfant en 1991, a pris des mesures légales, créé un observatoire des droits de l’enfant… sont-ils pour autant respectés ?

Nous posons aussi la question suivante: dans notre pays tous les enfants bénéficient de leurs droits sans discrimination, avec comme priorité l’intérêt supérieur de l’enfant.

La lecture de plusieurs études, les rapports d’associations et d’institutions nous montrent qu’en Belgique l’accès aux soins de santé pédiatriques sécurisés et de qualité est de plus en plus difficile et touche les enfants de plus en plus jeunes.

Ceci nous amène à dire que: plus que jamais HU doit jouer son rôle de lobbying pour faire avancer ce dossier sur bases concrètes d’initiatives créées pour répondre aux besoins faute d’alternative extra hospitalières.

La mise en place d’un cadre légal garantissant à tout enfant malade, sans discrimination et dans son intérêt supérieur est indispensable pour permettre:

  • un accès aux soins pédiatriques intégrés de haute qualité prodigués en toute sécurité par des équipes qui répondent à la spécificité de leur pathologie par une approche globale, singulière, cohérente et participative quelque soit le lieu où ils sont dispensés;
  • une continuité des soins sur base d’un projet thérapeutique concerté et coordonné entre tous les acteurs de la prise en charge en liaison avec les services d’experts et de soins intégrés de soins à domicile.

Notre objectif pour 2015

Réunir des arguments concrets pour présenter un dossier qui respecte les intérêts supérieurs de l’enfant.

Conclusion

En guise de conclusion nous souhaitons citer Marie-Françoise Collière, titulaire de la maîtrise de soins infirmiers de santé publique de la Wayne State University, Detroit (Etats-Unis). Elle a par ces nombreux travaux au niveau international dégagé certains aspects du dilemme posé à la profession infirmière.

Pour cet auteur : Ce dilemme se situe autour de la nécessité de retrouver: des soins qui accompagnent la vie ; des soins qui retrouvent leurs dimensions culturelles et sociales ; des soins dont les effets soient reconnus économiquement ; des soins exigeant des conditions appropriées pour les prodiguer. Il revient au personnel infirmier de faire apparaître, révéler, argumenter l’apport irremplaçable des soins en deçà et au-delà de tout traitement.